sort

    Hello Francis Huskate !

    23 mars 2017

    Depuis quelques semaines, j’ai un nouveau compagnon de route et je me devais de vous le présenter.

    Francis Huskate, voici mes lecteurs.
    Mes lecteurs, voici Francis Huskate.

    Vous commencez à me connaitre, j’adore donner des petits noms aux choses que j’achète, après Bernardo, il fallait que ce petit skate ait son identité propre,  et si elle pouvait être un peu drôle (pour moi tout du moins) c’était encore mieux.

    Mon premier test de skate était il y a quelques mois. Après avoir offert un Carver à mon plus jeune neveu,  j’avais promis à son frère et lui que nous irions tous ensemble au skate park qui est à côté de mon appartement. Ce qui devait être une après-midi à regarder mes neveux faire des allers et des retours sur des bosses, à flipper ma maman de ne pas ramener ses enfants entiers à ma soeur,  j’ai fini par prendre un cours de skate. Verdict ? J’ai adoré et j’ai pris le temps d’avoir 10 ans avec deux enfants.

    Entre nous, ce n’est pas simple quand on est d’adulte « d’apprendre » par des jeunes qui pourraient être vos enfants. Tomber quand tu es censée protéger des enfants, c’est pas facile pour l’esprit mais j’ai admiré leur pédagogie et je savais qu’en apprenant à leurs côtés, ça me permettrait de passer des moments uniques avec eux… Donc, j’ai mis mon égo de côté et j’ai gloussé avec eux pendant mes leçons.

     

    Peut-on vraiment apprendre à faire du skate quand on est adulte ?

    Oui… MAIS ! Je pense que c’est beaucoup plus facile d’apprendre quand on est plus jeune pour la simple et excellente raison qu’on a moins conscience du danger donc on ose plus. On ne peut pas dire de moi que je sois une grande peureuse (voire pas du tout) mais j’ai quand même du mal à aller un peu vite en tant que débutante. J’ai peur d’être trop confiante, je sais que la grosse chute qui laissera des grosses marques arrivera quand je serai trop à l’aise avec Francis.

    D’instinct, j’aimerais me lâcher et partir comme une bombe mais je me mesure en me disant que je ne dois pas être trop confiante puisqu’on ne peut pas dire que je sois une experte. En limitant mon yoloisme, je sais que je ralentis ma progression, mais je tombe déjà suffisamment comme ça.
    J’ai conscience que je suis l’être le moins glamour mais sachez que je vais enfoncer le clou… Apprendre à faire du skate en étant adulte c’est finir par lâcher après une chute, « ok, je vais m’acheter des protections pour les mains ».

    Tu comprends vite que l’apprentissage sera laborieux et que dieu merci je sais tomber (merci le vélo) mais j’en ai un peu assez d’avoir mal à l’épaule et aux mains tous les lundis matin.

     

     

    Quel skate pour un adulte ?

    Autant vous dire les choses telles qu’elles sont, je ne pense pas me lancer dans des figures de foufous donc je me suis plus orientée vers un long board (un Bustin dont je ne connais pas du tout le nom du modèle) qui est plus stable quand on débute. Je suis partie sur ce choix après être restée à discuter 1h avec le patron de la boutique (#ClienteReloue).

    J’aimerais vous vendre du rêve en vous expliquant que je suis très à l’aise sur mon skate en pleine rue au milieu de la foule… Pas du tout… Cette petite, ok, longue planche est principalement faite pour aller à la mer et longer les bords de l’eau pour arriver plus vite à mon spot. Bon, étant donné que j’ai peur des cailloux (je suis tombée à cause du gravier qui avait bloqué mes roues), j’ai peur de la vitesse (je suis tombée sans raison, je suis juste mauvaise), je n’arrive pas plus rapidement que pieds et encore, à pieds j’irais même plus vite même en portant des escarpins de 15cm un jour de grand verglas, mais je me dis qu’un jour j’y arriverai. OUI, MON MINI SHORT, FRANCIS ET MON SWAG ARRIVERONT A COHABITER SUR LE CHEMIN DE LA PLAGE !

    Ce petit article un peu sans queue ni tête a simplement pour objectif de vous faire comprendre un truc, les amis, peu importe votre âge, pensez à kiffer. Ce n’est pas grave si à 30, 40 ans ou plus vous passez pour un c*n en débutant un projet qui normalement est réservé à un ado. Le vie est beaucoup trop courte pour la passer à faire du tricot ! Ce que je sais, c’est que même si j’ai peur de me faire mal avec Francis, j’adore voir que je progresse (plus rapidement que la vitesse affichée sur mon skate), j’aime sentir le vent dans mon cou, sentir que je tente un truc et même si je dois trouer toute ma garde-robe, je ne lâcherais pas, je vais savoir parfaitement faire du skate parce que j’en rêve depuis que je suis enfant.

    Sachez que j’écris cet article en ayant des bleus à l’intérieur des paumes de mes deux mains mais ça valait vraiment le coup. Il n’y a pas d’âge pour apprendre, pour se faire plaisir et surtout pour tomber, une partie du bonheur ressenti provient du fait de se relever et de repartir.

  • voyage

    Road Trip aux US : un détour par Détroit

    Pour vous situer dans ce voyage, nous sommes à la 4ème étape du road trip… Rassurez vous, je ne vais pas parler pendant 3 ans puisque nous avons passé qu’une seule journée à Détroit.…

    21 mars 2017
  • sort

    Mood du lundi #14 – Ça roule !

    Puisque vous est des gens curieux, vous avez certainement dû suivre ma petite promenade au Mans vendredi dernier sur ma Story Instagram (Non ? Vous me décevez…). Nous étions donc 5 blogueurs invités à…

    20 mars 2017
  • sort

    Le Saint Honoré de chez Angelina #4

    Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de Saint Honoré et pourtant, c’est toujours mon dessert préféré ! Pour continuer mon benchmark gourmand, j’ai eu envie de vous partager mon expérience…

    17 mars 2017
  • est en vrac

    Mood du lundi #13 – Le baiser !

    Un baiser… Toutes les formes du baiser. Le baiser volé. Le baiser caché. Le baiser enflammé. Le baiser tendre. Le baiser dans le cou. Le baiser enflammé. Toujours. Le baiser qui dit « oui ». Le…

    13 mars 2017
  • est en vrac

    Chère fillette de la com

    Ces quelques mots pour toi, je te parle depuis l’année 2017. Tu as désormais 31 ans, presque 32. Tu te demandes ce qu’est être vieille mais paradoxalement, tu penseras à toi et à tes…

    8 mars 2017