voyage

Road Trip aux US : de Dallas à White Sands

5 août 2017

Je pense que je vais mettre environ 2 ans pour terminer de vous parler de mon road trip aux États-Unis… Bon, on ne va pas se mentir, la gestion de mon temps « personnel » laisse un peu à désirer en ce moment mais pourtant croyez moi, j’essaie de faire de mon mieux….

Bon, on reprend donc la route et cette fois, nous sommes à Dallas…
Une nouvelle fois, nous sommes dans un Motel 6 mais l’ambiance est chelou, on dirait un hôtel de passe. Je pense que dès le départ, je savais que je ne m’attacherai pas à cette ville.

Pour Dallas, nous sommes arrivés de nuit et un peu tard… Du coup, on a pas mal tourné pour trouver un endroit où dîner mais maintenant, on le sait. On ne gomme pas un esprit français si facilement que ça, alors, on espère toujours qu’un miracle arrivera. Bon… Pas ce soir là… On a dîné en ville dans un restaurant mexicain. On ne va pas se mentir, ce soir là, je me suis couchée en me demandant quand j’allais éclater tellement je mange.
Mais bon, ça nous a pas empêché le lendemain matin de prendre un petit déjeuner énorme. Mais ce matin là fut un tantinet compliqué… Attention anecdote ! Je voulais garder une place pour que Stéphane, notre ami, se gare mais un mec a quand même voulu prendre la place que nous convoitions et donc que je protégeais. Le mec recule. J’ai commencé à m’énerver (un peu… tout en me souvenant que eux pouvaient être armés et pas moi…) Il a reculé de nouveau. J’ai appelé Pinjou, le mec s’est stoppé. Puis quand Stéphane est arrivé le mec a fait le gars cool et s’est mis à converser avec lui en mode pote. J’étais en rage…
Ensuite, nous avons fait un tour en ville, pendant 1 heure environ, c’était pas très joli. Je n’aime pas l’ambiance de cette ville, tu sens les mecs qui sont chez eux et qui n’aiment pas qu’on vienne.
Mais côté positif, nous ne sommes pas restés longtemps… On a fait un gros morceau de route, 640 miles pour être précise, mission El Paso mais tout ne fut pas si simple…. Pourquoi ? Parce j’ai eu la bonne idée de perdre l’intégralité de mes papiers et cartes bleues dans les toilettes d’une station service. J’ai donc passé une soirée complète à faire opposition à toutes mes cartes, puis direction le commissariat d’El Paso pour faire une déclaration de perte ou de vol, je n’ai pas compris. Même à mon pire ennemi, je ne lui souhaiterais pas cette soirée, mais attention, je n’ai même pas pleuré ! Au final, ce qui m’a le plus agacé c’est de perdre le passeport qui avait tous les tampons de mon tour du monde et de mon premier voyage à NY mais également un petiot instar que j’avais fait quelques heures lors d’un super petit déjeuner. Au réveil j’ai contacté les différentes administrations pour savoir comment j’allais faire pour rentrer chez moi, parce que oui, ce road trip allait avoir une fin et pour entrer je devais prendre un avion à un moment. À ce instant, je n’avais pas idée de la galère qui m’attendais, quelle naïveté !
Mais ce n’est pas ce genre de petit désagrément qui va m’empêcher de profiter des paysages de fous que nous avons croisé. Quand tu voyages au milieu d’une élection présidentielle qui parle beaucoup du Mexique et surtout de la frontière qui sépare ces deux pays et donc du célèbre mur, qu’est-ce que tu fais ? Tu vas y faire un tour. On a donc pris la route pour voir cette frontière qui fait débat… Petite confidence, j’avais peur qu’on puisse plus revenir ensuite mais c’était plutôt impressionnant à voir.
Après cette courte promenade, direction White Sands National Park. C’est à ce moment là où nous avons eu un contrôle de police, aaaahhhhh le hasard fait bien les choses… OU PAS ! C’est en tremblant que j’ai tendu la photocopie de mon passeport (RIP) ainsi que ma plainte. Ce qui fut drôle au final, c’est que moi, il a regardé ça rapidement sans être plus étonné que ça, il a plus bugué sur Pinjou qui devait avoir une tête de brigand.
Le stress passé, un fou rire général a envahi notre voiture et on s’est laissé bercé par les 50 nuances de blanc qui nous attendaient. Je ne connaissais pas White Sands, c’est un parc national rempli de sable blanc comme son nom l’indique. Entre nous, c’est impérativement à faire tant le lieu est magique, il y a une atmosphère mi-apocalyptique, mi-paradisiaque.
C’était dingue, du sable blanc partout avec des petites dunes, c’est impressionnant  d’autant plus qu’on a eu beaucoup de chance niveau météo puisque le ciel était d’un bleu éclatant dénué de nuage. J’en garde un souvenir émerveillé et je suis ravie d’avoir pu découvrir cet endroit que je ne connaissais absolument pas. Je sais qu’un jour où l’autre, j’y retournerai tant j’en garde ce moment fut exquis.

Après cette journée folle, direction Tucson mais là, je pense que vous avez eu votre dose de photos, je vous donne donc rendez-vous très bientôt. (Mais siiiii !)

Vous aimerez certainement

2 Commentaires

  • Répondre Manon 5 août 2017 à 10 h 36 min

    Pas de passage là où Kennedy a été assassiné à Dallas? C’est un peu l´incontournable! Après je te l’accorde, c’est loin d’être la ville la plus passionnante au Texas. J’habite Houston, mais personnellement ma ville préférée ici c’est Austin, une ambiance très particulière, mi-cowboy mi-hipster!
    Merci de m’avoir donné encore un peu plus envie d’aller à White Sands, c’est définitivement sur ma to do list des prochains voyages, ça a l’air magique!

    • Répondre lafilledelacom 7 août 2017 à 10 h 29 min

      Hello, non j’ai pas trop eu envie alors qu’il y avait des petites brochures un peu partout à l’hôtel.
      Je note pour Austin, pour la prochaine fois 🙂
      Merci à toi pour ton commentaire !

    Laisser une réponse