voyage

A la découverte de Bénarès, au coeur de la ville

4 juin 2016

Alors que je partage avec vous quelques clichés de Séoul sur Instagram, j’ai malgré tout envie de vous emmener avec moi à Bénarès, mon étape indienne après Bombay et sa plage ! Pour y aller, il faut compter, 2h d’avion depuis Bombay, c’est rien, mais c’est bien !

Bénarès, ou Varanasi, est une ville ancienne, genre très ancienne. La religion est ancrée dans la ville . Il y a des temples partout et les habitants y prêtent beaucoup d’importance. Il faut savoir que la ville est considérée comme l’une des plus anciennement habitées du monde et se situe au bord du Gange, au Nord Est de l’Inde.

BenaresVaranasiInde00001 BenaresVaranasiInde00002

Comme je vous le disais, Varanasi est une ville très sainte. Si à Bombay j’ai été surprise de croiser une vache au milieu de la rue, au final, je n’en avais vu que deux.  Bénarès est en quelque sorte le paradis de la vache, il y en a plein et partout !
BenaresVaranasiInde00018

J’y ai séjourné 4 jours, au cours de ces derniers, nous avons pris le parti de faire appel à un guide durant deux jours, ce qui fut la meilleure décision que nous puissions prendre, et ce pour plusieurs raisons.

BenaresVaranasiInde00004

BenaresVaranasiInde00028

BenaresVaranasiInde00029

BenaresVaranasiInde00024

La première, c’est que la ville cache des milliards de cadeaux et de surprises, il faut juste savoir les trouver au bon moment. Je pense notamment aux cérémonies religieuses qui se tiennent chaque soir au bord du Gange. C’était hypnotisant. Entre la force du lieu, les couleurs des spectateurs, des fidèles et surtout des officiants, les sons, les musiques, le feu, tout t’emporte dans un monde à part. La foule à ce moment-là ne me créait aucune pression, mais juste t’emporte dans un état de sérénité que j’ai peu ressenti dans ma petite vie. Autre très joli moment auquel je n’aurais jamais pensé, la remontée des Ghats, ce sont des berges recouvertes en pierres avec plein de marches (amateurs de steps, cette ballade est pour toi!), ces espaces permettent aux habitants, soit de venir se baigner, soit de laver leur linge, soit de se laver eux-mêmes, ou encore procéder aux crémations qui sont connues à travers le monde entier. Mais je reviendrai plus tard sur ce dernier point. Je pense également à une balade très matinale (rdv à 5h… Ça pique) pour voir le soleil se lever au bord du Gange, puis assister à un entrainement de boxe dans un temple. Sincèrement, de moi-même je n’aurais jamais eu l’idée ou la volonté de mettre un réveil aussi tôt. Dans un prochain article, je reviendrai en photos, sur cette promenade le long du Gange.

BenaresVaranasiInde00038

BenaresVaranasiInde00042

L’autre point positif de se faire accompagner, fut que Manjeet était le plus merveilleux guide du monde. Alors, je vous arrête tout de suite, ce post n’est pas sponsorisé et personne ne m’a forcé à écrire cela. Ce voyage est avant tout tourné vers la photo, et il s’est avéré que Manjeet est street photographer et surtout incollable sur sa ville qu’il connait depuis près de 20 ans. Il est né là-bas, il a décidé de valoriser la beauté de sa ville et il y arrive tellement bien. C’est le responsable de l’hôtel où nous séjournions qui nous l’a conseillé et ce fut une superbe rencontre ! Je vous conseille de le suivre sur Instagram, il a un vrai regard. C’était d’ailleurs très drôle, quand il a compris que nous étions là pour faire des photos, il nous disait où nous placer pour faire les plus jolies photos, je pense notamment à une ruelle où il m’a fait monter sur 3 marches, et là il m’a dit « d’ici, tu as la meilleure vue sur ce temple, c’est ici que tu dois faire ta photo ». Durant deux jours, nos échanges étaient ainsi, on lui a fait une confiance aveugle et c’était canon !

BenaresVaranasiInde00027

BenaresVaranasiInde00030

BenaresVaranasiInde00025

A coté des deux visites que je vous ai racontées quelques lignes avant, sachez que nous n’avons pas fait que ça. Nous nous sommes vraiment baladés.

BenaresVaranasiInde00022

BenaresVaranasiInde00021

BenaresVaranasiInde00020

BenaresVaranasiInde00017
Nous avons notamment visité le Temple de Kashi Vishwanath, également appelé le Golden Temple, cet endroit cache le jyotirlinga (un sanctuaire) de Shiva. Cet endroit est très sacré pour les indiens, surtout le plus religieux. Pour y accéder, vous devez y aller sans matériel électronique (même une montre est interdite), mais également sans chaussures. Vous devrez donc déposer vos affaires dans un petit casier à proximité (si vous désirez visiter des temples, ça vous arrivera souvent de devoir consigner vos affaires et vos chaussures !). Pour y aller, vous devrez être accompagné d’un prêtre, cela a été notre cas. Pour seul accessoire, vous aurez vos passeports. Fait un peu marquant, le prêtre a du répéter 2573 fois, « faites attention à votre passeport », à la fin, je voyais en ce petit carnet, une extension de ma propre vie, c’était étrange. Mais il faut noter que cette paranoïa provient du fait qu’il y a beaucoup de monde, BEAUCOUP ! C’est très étouffant, mais ça reste un endroit où la spiritualité domine donc vous survivez malgré tout. A de multiples reprises, des gens m’ont déplacé, m’ont assise à des endroits très précis, mais lors d’un cours moment avec un autre prêtre d’un des petits temples qui composent le grand Golden Temple, il y a eu comme une STOP ! Une pause au milieu, de ce déferlement de gens, c’était une prière et une bénédiction, c’était simple, mais fort. Tellement fort. Puis, on a dû laisser notre place très rapidement… Et ainsi de suite.
Bon, c’est difficile à retranscrire, mais c’est à faire au moins une fois dans sa vie. Croyant ou pas croyant, le lieu est magique et la dévotion des gens qui vous entoure est incroyable.
BenaresVaranasiInde00036

BenaresVaranasiInde00037

BenaresVaranasiInde00012

BenaresVaranasiInde00011

BenaresVaranasiInde00014

Autre temple visité, le Monkey Temple, dédié à Hanumân, un dieu à la tête de singe. Je ne vais pas trop entrer dans les détails, mais sachez juste qu’il y a des singes partout, PARTOUUUUUT ! Les singes sont mes animaux préférés du monde après mon Balou d’amour (mon chat…) En me promenant dans les allées qui menaient au temple, j’étais tout simplement au paradis. Seul hic, ici aussi les appareils photo et téléphones étaient interdits donc je suis partie sans photo, mais avec des milliards d’images plein la tête. On va dire que j’ai fait des photos avec mon coeur… Pour me consoler, je repense à ceux que j’ai croisés en ville. Parce que oui, il y en a en ville et il y avait même un petit panneau sur la terrasse de l’hôtel qui disait qu’il ne fallait pas laisser d’objet sur les tables, le singes pourraient les voler et partir avec…

BenaresVaranasiInde00035

Nous avons également visité l’une des universités de Bénarès, on est loin des nôtres ! Les bâtiments sont somptueux, il y a beaucoup de verdures tout autour, c’est à couper le souffle et ça donne envie de reprendre ses études !

BenaresVaranasiInde00034 BenaresVaranasiInde00033 BenaresVaranasiInde00032

Côté food, j’ai découvert que cette ville était quasiment composée que de végétariens. Étant très froussarde, je n’allais pas m’aventurer dans des plats plein de viandes. Donc au final ça m’allait, mais c’était malgré tout HYPER RELEVÉ bordel. Donc, c’était un peu nan et riz très régulièrement, voire tout le temps… J’ai tout de même testé deux trucs, le Lassi qui est une boisson à base de lait et le Dosa qui prend la forme d’une brique, mais qui se présente comme une crêpe avec ses accompagnements au milieu. J’admets avoir adoré le Dosa oignon/fromage que j’ai mangé ! Ça changeait de mon éternel riz 🙂

BenaresVaranasiInde00009

BenaresVaranasiInde00010

BenaresVaranasiInde00003

BenaresVaranasiInde00041

BenaresVaranasiInde00026

BenaresVaranasiInde00023

Enfin, je vais revenir sur ce qui constitue en partie le mythe de Bénérès, les crémations. Je m’attendais à quelques choses de dérangeant, mais tout semble tellement normal que tu arrives presque à t’en défaire. Ce voyage m’a tout de même permis d’en apprendre un peu plus. Par exemple, les proches du défunt emportent le corps vers le Gange, pour ce chemin funéraire, le malheureux disparu est recouvert d’un linge orange et cette marche funèbre se fera à travers toute la ville avec des cris en l’honneur de dieu.
Ensuite, il y aura le dernier bain qui se fera évidemment dans le Gange, puis le corps doit sécher, il sera alors allongé sur du bois puis recouvert également. Seul son visage ne le sera pas puisque les proches pourront lui faire boire de l’eau du Gange. Entre temps, de l’encens, du lait et d’autres offrandes viendront compléter le rituel. Ce choix qui se dit « saint » est surtout positif pour les gens autour. En effet, malgré les quelques corps disant adieu à notre monde, aucune odeur gênante ne se faisait sentir.

En revanche, il faut savoir qu’hélas les femmes y sont interdites. Pourquoi ? Parce que le fait de pleurer pourrait empêcher le défunt de quitter correctement notre monde, donc comme les femmes sont perçues comme trop sensibles, elles sont persona non grata.

Tout est fait pour que le défunt soit accueilli dans les meilleures conditions possible.

Enfin, il faut savoir que 5 types de personnes ne peuvent être brûlés au bord du Gange :
– les lépreux
– les femmes enceintes
– ceux morts à la suite d’une morsure de serpent
– les jeunes enfants
– les hommes sains
Pour tout vous dire, ils les noient dans le Gange. #Gloups.

Si les larmes portent malheur, compter les crémations vous porteront tout autant malheur donc évitez !

Je peux paraitre sans coeur en vous expliquant cela, mais je vous parle de cela pour deux raisons. La première, c’est que c’est le guide lui-même qui a pointé ce fait. La seconde, c’est que je ne voudrais pas que certains aspects qui vous feraient peur vous empêchent de vivre cette expérience.

BenaresVaranasiInde00039

BenaresVaranasiInde00019

BenaresVaranasiInde00016

Si j’ai eu du mal à trouver ma place à Bombay, cette étape à Bénarès m’a apporté beaucoup de bien, principalement quand je quittais la grande rue centrale et qu’on prenait le temps de se perdre dans les petites ruelles qui ne manquaient pas de charme (et de temples !).

BenaresVaranasiInde00013

BenaresVaranasiInde00008

BenaresVaranasiInde00006

BenaresVaranasiInde00005

Si l’Inde vous attire, prenez le temps d’aller faire un saut à Bénarès (ou Varanasi comme voulez), mais allez-y !

Vous aimerez certainement

1 Commentaire

  • Répondre Tour du Monde : l’Inde, Bombay et Bénarès ! - Pingoo 30 juillet 2016 à 13 h 37 min

    […] invite d’ailleurs très vivement à aller lire les articles de LaFilledelaCom sur Bombay et Bénarès, bien plus complets que le mien :), puis ses photos sont […]

  • Laisser une réponse