râle

10 trucs qui agacent quand tu fais du vélib à Paris

28 avril 2017

Les beaux jours arrivent et on va enfin pouvoir remonter sur nos vélos. Mais je sais que ce plaisir va être accompagné de petits trucs pénibles, parmi ces enfers à deux roues, il y a….

1 – Quand tu prends un Vélib’, visiblement ça implique que tu ne sais pas bien faire de vélo : Bah oui, sinon tu serais sur le tien… Hum… Donc par plein de petits gestes pas très gentils, tu sens que tu ne seras pas prioritaire au volant d’un Vélib’.
2 – Les taxis : il faut être honnête, je pense qu’à 79,7%, ils ont tous envie de nous rouler dessus, et sortir en vie de leurs voies relève parfois du miracle. Il faudrait peut être leur rappeler qu’on a autant de droits qu’eux et que ce n’est pas parce qu’on roule plus vite 70% du temps qu’il faut être aussi pénibles !

3 – Trouver un Vélib’ avec des freins : si j’adore faire du vélo dans Paris, ce côté roulette russe à parfois le don de m’énerver. Déjà que le vélo est lourd, si en plus il ne peut pas freiner, là, ça devient un chouïa compliqué
4 – Les piétons : si la vie avait un sens, piétons et cyclistes seraient dans la même team, puisque oui, nous sommes des usagers vulnérables de la route. Mais NOOOOON, tu as toujours le piéton malin qui traverse alors que le feu est au vert pour la route et qui fait genre, je cours mais le mec est plus lent que ta grand mère… Et je pense que ça, c’est le truc qui me rend hystérique. Parce qu’on est sur un vélo, on doit évidemment freiner et laisser passer tout le monde ?

5 – Les gens qui ne te remercient pas : que ce soit les piétons que tu laisses passer ou pire, les mecs qui s’engagent derrière toi dans une rue étroite, tu sais que tu vas pas vite donc, dès que tu le peux, tu le laisses passer, genre, t’es une meuf sympa… Tu crois qu’on te remercie quand tu fais ça ? BAH NON ! Et là, j’ai envie de tracer ces gens jusqu’au feu rouge et leur apprendre les règles de politesse.
6 – Les portières : apprenons la vie ensemble, les rétros sont utiles lorsque le véhicule est en mouvement mais également lorsque celui-ci est à l’arrêt. Et quand par exemple ? Quand un piéton circule à droite des voies de circulation…. Le conducteur peut utiliser ce petit miroir astucieux pour vérifier qu’aucun vélo n’arrive sur la route. PURÉE RETENEZ AU MOINS ÇA !
7 – Quand le mec a décidé de tourner à droite : mais il a oublié que les vélos pouvaient également rouler de ce côté ci… Mais voyons, pourquoi attendre quand c’est plus drôle de faire une énorme queue de poisson ?(Un jour je retrouverai toutes les mamans des gars qui font ça et croyez moi, la scène finale d’Inglourious Basterds, ça sera un épisode de Oui Oui à côté de mon plan !)


8 – Les pistes cyclables qui servent de parking : Oui, Paris manque de places de stationnement, pour autant les pistes cyclables ne sont pas là pour combler ce vide… Je vous assure ! Jouer au slalom c’est pas cool et surtout ça peut être hyper dangereux. Je dois vous confier qu’un jour, je prendrai ma plus belle clé et que je roulerai très près de tous ces véhicules garés sur ces petites voies….
9 – Les matteurs : Eh oui, ils ont partout…. Au feu rouge, tu as toujours le gros connard qui te matte avec un regard bien sale qui te met bien mal à l’aise… Ça gonfle. Autre aveu, un jour, j’ai rembarré un mec comme ça, au milieu du gros carrefour à Saint Germain des Prés. Le mec n’a pas apprécié et a commencé à m’insulter, entre sexe et haine, visiblement il n’y a qu’un pas qui s’appelle le non consentement d’une meuf… Verdict, j’ai lâché mon vélo au milieu de la route et je suis venue à sa rencontre (dans ma tête je ne mettais pas un vélib sur sa béquille mais une énorme Harley…) au final, son pote l’a rappelé à l’ordre et il est parti. La morale que je veux qu’on retienne, c’est que les filles, ne vous laissez pas faire, JAMAIS !
10 – Les autres cyclistes : si l’homme est un loup pour l’homme, les cyclistes sont la mort pour les cyclistes et ce pour plusieurs raisons (phrase précédente à lire avec la voix de Paul Taylor). La première, c’est que les mecs avec leur vélo de compétition se pensent au dessus de tout le monde, mais le prix de ton vélo ne fait pas de toi un superhéros de la route qui a tous les droits…. L’autre point, l’image même des cyclistes. Ça me saoule d’être associée à des gens qui ne respectent pas les règles élémentaires du code de la route, telles que les feux rouges, les trottoirs, les priorités à droite, les sens interdits, etc… La route devrait être un espace civique où chacun respecte les règles, et malheureusement ce n’est pas complètement le cas… donc si on veut que tout le monde nous aime sur la route, essayons d’avoir une conduite irréprochable.

Voilà, c’était mon petit coup de gueule à deux roues ! Alors, mes petits choux, si vous avez une voiture, soyez cool et respectueux avec les cyclistes, ce ne sont pas que des vilains, et chers pilotes à deux roues, soyez de bons citoyens !

N’hésitez pas à me faire rêver en me confiant quelques sont les trucs qui vous agacent quand vous pédalez à Paris.

Vous aimerez certainement

4 Commentaires

  • Répondre aurore 28 avril 2017 à 9 h 17 min

    l’autre jour j’étais avec les enfants à vélo, on roulait le plus près du trottoir, car c’était une zone sans piste cyclable. Le mec nous a rasé en voiture, et nous a crié « Les trottoir c’est pour les chiens??? » je lui ai répondu « NON, POUR LES PIETIONS CONNARD !!!! »

    Michel a beaucoup ri ^^

    • Répondre lafilledelacom 28 avril 2017 à 15 h 45 min

      Ahahah !

  • Répondre Czernai 28 avril 2017 à 9 h 19 min

    Pour les voitures sur les pistes cyclables j’en ai toujours sur moi.
    https://www.amazon.fr/dp/B008C81X26/ref=wl_it_dp_o_pC_nS_ttl?_encoding=UTF8&colid=2MMBPWREN0AFH&coliid=I2N6VWW77WC8SE

    De plus, il faut frotter avec une éponge et de l’eau pour les enlever.

    • Répondre lafilledelacom 28 avril 2017 à 15 h 45 min

      Merveilleux, il me faut ça !

    Laisser une réponse